Appelés dans le métier « points singuliers » sont les points de jointure et donc potentiellement de rupture du bâtiment. C’est la rencontre de deux lignes, de deux parois, de deux matériaux parfois. Ces deux parois doivent être unies, réunies, protégées du chaud, du froid, des infiltrations d’eau.

  • Tant que les maisons ne seront pas d’un seul bloc, elles auront leurs points singuliers – et par tant leurs points de fragilité.
  • Et chacun doit mettre un point d’honneur à porter une attention singulière à tous ces maillons faibles de la maison. Pour que les points singuliers ne deviennent pas des ponts thermiques, pour que les points singuliers ne deviennent pas non plus des zones d’infiltrations.

Car la résistance d’une maison est toujours égale à la résistance de son maillon le plus faible.

Comme on bâti des maisons depuis des millénaires, on connait aussi à peu près la liste des maillons faibles….

Quelques points singuliers à signaler pour la toiture :

Faîtages, noues, arêtiers, solins et bordures de versants, rives latérales, égout, les points de fixation ou intégration des panneaux solaires (thermiques, photovoltaïque) …etc.

  • La trappe d’accès aux combles perdus doit être isolée et étanche à l’air:
  • Le passage des gaines et câbles à travers le pare-vapeur doit être calfeutré à l’aide d’un adhésif (étanchéité à l’air):
  • La distance de sécurité au droit des conduits de fumée est assurée par un chevêtre en béton ou tout autre dispositif adapté
  • Afin d’éviter la détérioration et le tassement de l’isolant, des zones de circulation doivent être aménagées.
  • La jointure toiture/façade doit être calfeutrée afin d’éviter les ponts thermiques.